Mise en évidence de protéines tau anormales au cours de la dégénérescence neurofibrillaire de type Alzheimer

par Stéphane Flament

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de André Delacourte.

Soutenue en 1990

à Lille 1 .


  • Résumé

    La maladie d'Alzheimer est caractérisée par une démence liée à la dégénérescence neurofibrillaire (dnf) des cellules pyramidales du néocortex associatif et de l'hippocampe. Dans le cytoplasme de ces neurones, s'accumulent des paquets de paires de filaments en hélice (phf) constituées par l'agrégation de protéines tau, facteur de polymérisation des microtubules. Une phosphorylation anormale de ces protéines serait à l'origine de leur incorporation dans les phf mais cela est discuté. Nous avons comparé les protéines tau cérébrales de malades d'Alzheimer à celles de témoins par la technique des immuno-transferts grâce à trois immunsérums: anti-tau, anti-phf et anti-phf épuisé. Nous avons découvert dans la substance grise des régions affectées par la dnf, trois variants de protéines tau dont le poids moléculaire élevé (55, 64 et 69 kilodaltons) résulte d'une phosphorylation anormale. Une étude en aveugle a confirmé qu'elles étaient des marqueurs fiables de la dnf. Leur présence dans deux biopsies cérébrales suggère qu'elles sont aussi des marqueurs précoces. Ces trois protéines ont été retrouvées dans le cerveau des trisomiques 21 qui présentent une dnf semblable à celle de la maladie d'Alzheimer (avec phf). Par contre, dans la maladie de Pick et la paralysie supranucléaire progressive, ou des filaments droits s'accumulent dans les neurones en dégénérescence, nous avons trouvé des protéines tau anormales différentes des protéines tau 55, 64 et 69. Nous avons ensuite tenté d'induire une phosphorylation entraînant une élévation du poids moléculaire des protéines tau de cellules de neuroblastomes humains en culture. Des extraits de cerveaux malades, des activateurs de kinases ou de l'aluminium, n'ont pas permis d'induire une telle modification des protéines tau. En conclusion, nos résultats confirment l'hypothèse d'une phosphorylation anormale des protéines tau au cours de la maladie d'Alzheimer

  • Titre traduit

    Anormal tau species are produced during the neurofibrillary degeneration of the alzheimer type


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (189 f.-[30] f. de pl.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 162-189

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1990-140
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.