Le baiser sur la bouche au Moyen age : histoire, pratiques et symbolique du baiser, du XIe au XVe siècle, à travers les documents écrits et l'iconographie

par Yannick Carré

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Philippe Robert.

Soutenue en 1990

à Le Mans .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette etude du baiser (11e-15e siecles, france principalement) s'organise en cinq parties: 1. Les sources (geste actuel; textes; images); 2. Aspects corporels et sensuels du baier (rapports physiologie symbolique; pouvoirs vivifiants; erotisme: role du baiser et moralisations); 3. Aspects affectifs (rites de salutation; rites familiaux; rites d'amitie; gestes du couple); 4. Roles juridiques et politiques (rituels des contrats; rituels de paix; rituel de l'hommage); 5. Theologie, liturgie et mystique du baiser (le baiser de paix chretien; rituels des ordinations; du sacre; de l'adoubement. Iconographie du cantique des cantiques; mystique de saint bernard). Durant sa periode de plus grande diffusion (v. 1050-v. 1250), le baiser connait une formidable polysemie. Rite d'integration, le baiser rituel s'avere un geste generalement masculin, egalitaire, elitiste et public. Il reflete la domination de la societe par deux groupes d'hommes: les <<oratores>> et les <<milites>>. La ritualisation du geste s'accorde avec le gout du ceremoniel et du liturgique qui, par une sacralisation du "quotidien", entretiennent l'alliance entre le celeste et le terrestre. Le baiser, geste a la fois charnel et spirituel, symbolise l'aspiration au depassement de la dualite chair esprit. <<signe d'amour, de paix et d'unite>>, expression d'une harmonie interieure et individuelle, le baiser symbolise aussi la recherche d'une harmonie sociale caracterisant l'"apogee" du moyen age (v. 1150-1230).

  • Titre traduit

    The kiss on the mouth during the middle ages. History, practices and symbolics of the kiss (11th-15th centuries) through texts and iconography


  • Résumé

    This study of the kiss (11th-15th centuries, pre-eminently in france) may be divided into five parts : 1. Sources (present kiss; texts; pictures); 2. Bodily and sensual aspects of the kiss (physiology symbolics relations; vivigying powers; erotism); 3. Sentimental aspects (greetings; family, friendship, lovers' rites); 4. Legal and political aspects (contracts, peace rituals, feudal homage); 5. Theology, liturgy and mystic of the kiss (christian kiss of peace; ordinations; anointing and coronation of the king; dubbing ceremony. Iconography of song of songs; mystic of st. Bernard). During the most widely practised period (ca. 1050-ca. 1250), kissing has a tremendous polysemy. Most of the time the ritual kiss, as integration rite, turns out to be a male, egalitarian, elitist and public gesture. It evokes the power on medieval society of two male groups : the "oratores" and the "milites". The gesture ritualisation is in line with the enjoyment for ceramonialism and liturgy wich feed the alliance between heaven and world. Kissing, as both carnal and spiritual gesture, symbolizes the desire of transcending the flesh spirit duality. The "signum amoris, pacis et unitatis" is also a symbol for research of social harmony characterising itself the "climax" of the middle ages (ca. 1150-ca. 1250).

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1993 par Le Léopard d'or à Paris

Le baiser sur la bouche au Moyen Age : rites, symboles, mentalités, à travers les textes et les images, XIe-XVe siècles


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 5 vol.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?