Diffusion acoustique basse fréquence par des tubes limites immergés : nouvelles résonances liées à la longueur des tubes

par Florence Lecroq

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Gérard Maze.

Soutenue en 1990

à Le Havre .


  • Résumé

    La diffusion acoustique par des tubes en basse fréquence montre, dans le domaine de fréquence réduite KA compris entre 5 et 30 (K désigne la norme du vecteur d'onde de l'onde incidente et A le rayon externe du tube), des résonances liées aux ondes de galerie à écho 1-2 et liées aux ondes de Scholte-Stoneley. Des tubes en acier inoxydable de rapport longueur sur diamètre l/2A, 3,7 et 1,85 ainsi que des tubes en aluminium de rapport longueur sur diamètre 1,7 sont insones en incidence normale et en incidence oblique sur toute leur longueur. Les résonances sont isolées et identifiées par la méthode d'isolement et d'identification des résonances. En incidence normale, pour le tube de plus grand l/2A et pour le tube en aluminium, les résonances observées sont analogues à celles observées sur un tube de grande longueur. Pour l'autre tube, en incidence normale, des résonances différentes, mais de même mode, sont identifiées. En incidence oblique, cette multiplication des résonances est observée pour la première fois: certaines sont liées aux ondes de galerie à écho et d'autres sont liées aux ondes de Scholte-Stoneley. Un calcul théorique concernant les modes propres d'un tube limite permet de rendre compte de cette multiplication ; un bon accord existe entre les fréquences observées et les fréquences calculées


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du Havre. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.