Conception de composite ciment-verre a porosite minimale

par M'HAMED FARHA

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Jean Pera.

Soutenue en 1990

à Villeurbanne, INSA .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'utilisation de sable dans les formulations des composites ciment-verre (ccv) a commence dans les annees 70 afin de reduire le retrait de la matrice. A l'origine, le rapport sable/ciment etait de 0,3; avec le developpement des equipements, ce rapport a ete graduellement augmente pour atteindre aujourd'hui la valeur 1. Les ccv ainsi realises presentent une porosite ouverte importante ce qui, d'une part augmente leur permeabilite et, d'autre part, rend leur structure interne accessible a l'humidite et aux differents agents corrodants ou polluants de l'atmosphere. Le present travail a pour objet la reduction de cette porosite. Une repartition granulaire de la silice suivant une droite en fonction de d (d etant le diametre des grains) permet d'obtenir une matrice a compacite maximale presentant des resistances initiales elevees. L'ajout de metakaolin et de carbonate de calcium ameliore la rheologie des pates et favorise l'obtention de pores fermees favorables a l'impermeabilite relative de la matrice cimentaire hydratee. L'emploi d'un fluidifiant (de type melamine) et d'un accelerateur de prise et de durcissement permet des demoulages tres rapides aussi bien en vibration qu'en projection, ce qui represente un interet economique non negligeable


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 71 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées (Villeurbanne, Rhône). Service Commun de la Documentation Doc'INSA.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.