Etude des stades precoces de developpement embryonnaire : coculture in vitro dans l'oviducte et sur monocouches de cellules epitheliales tubaires

par JAMAL HAMIDI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Yves Menezo.

Soutenue en 1990

à Villeurbanne, INSA .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Chez de nombreuses especes de mammiferes, les embryons resultant d'une fecondation in vitro ou manipules aux stades precoces de developpement, se bloquent ou voient leur viabilite severement alteree. Deux hypotheses sont relatees dans la litterature, concernant l'origine du blocage embryonnaire: l'une privilegiant les facteurs cytoplasmiques maternels, l'autre faisant intervenir de maniere equivalente le cytoplasme et le noyau. Nos resultats, obtenus avec les experiences de retrocroisements, plaident plutot en faveur d'une hypothese cytoplasmique. Dans l'etude des relations oviducte-embryon, les resultats sont souvent contradictoires, notamment pour l'hormono-dependance. La coculture d'embryons dans l'oviducte impubere in vitro, sans traitement hormonal et sans addition de serum, nous a permis d'affirmer la non-hormono-dependance des facteurs embryotrophiques et l'aptitude de l'oviducte impubere a assurer le developpement embryonnaire precoce. D'autre part, nous avons montre que les secretions tubaires in vivo comme in vitro, ne sont pas embryo-dependants: la presence d'embryon n'induit pas d'augmentation d'ampc ni d'influx d'acides amines libres dans l'oviducte. La coculture d'embryons sur des monocouches de cellules epitheliales tubaires, comme dans le cas de coculture dans l'oviducte in vitro, a permis des taux importants de deblocage embryonnaire avec maintien de la chronologie, de la morphologie et de la viabilite embryonnaire. Ces performances, ne semblent ni speci-specifiques ni strictement tissu-specifiques


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 128 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées (Villeurbanne, Rhône). Service Commun de la Documentation Doc'INSA.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.