Modélisation des galeries de grande largeur en terrain stratifié

par Samir Ennour

Thèse de doctorat en Génie civil et minier

Sous la direction de Jack-Pierre Piguet.

Soutenue en 1990

à Vandoeuvre-les-Nancy, INPL , en partenariat avec Laboratoire de mécanique des terrains (Nancy) (laboratoire) .


  • Résumé

    Creusées à des profondeurs dépassant 1000 m, en sections quadrangulaires de grandes largeurs (supérieure à 6,5 m), pour répondre aux exigences des techniques modernes d'exploitation, les galeries minières, posent des problèmes de stabilité pour l'exploitant. Pour étudier ce problème nous avons développé une méthodologie de modélisation, comprenant deux phases essentielles: 1) l'étude de la rupture locale à l'échelle de la roche par une modélisation des milieux continus ou pseudo-continus (éléments finis et théorie des poutres); 2) l'étude de la rupture à l'échelle de l'ouvrage (ou éboulement) par une modélisation des milieux discontinus (éléments distincts). Nous avons par la suite appliqué et validé cette méthodologie à deux cas de galeries minières, pour analyser les origines des instabilités, et pour élaborer des scénarios plausibles du comportement de l'ouvrage

  • Titre traduit

    Underground wide excavation modelling in layered-rock


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (IX-184 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chaque chapitre. Résumé en français et en anglais

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1990 ENNOUR S.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.