Oscillations d'une interface fluide en présence d'effets MHD : application aux cuves à aluminium

par Sylvain Pigny

Thèse de doctorat en Mécanique

Sous la direction de René Moreau.

Soutenue en 1990

à Grenoble, INPG .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La statilite d'une interface traversee par un courant electrique; entre deux fluides non miscibles, de densites differentes, plonges dans un champ magnetique, est etudiee premierement par une approche perturbatoire. Les deux fluides sont pris en sadwich entre deux electrodes. Les quatre milieux, d'epaisseur et de conductivite electriques finies, sont consideres comme infinis dans les directions horizontales. L'importance des non uniformites des courants et champs magnetiques est mise en evidence, ainsi que des grandes echelles du phenomene. En second lieu, un modele numerique, puis une experience de laboratoire, ou les forces electromagnetiques sont remplacees par une excitation mecanique, permettent l'etude des oscillations d'interface dans le cas particulier des cuves a aluminium

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 109 p.
  • Annexes : 24 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 90/INPG/0117
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.