Les forces armées soviétiques face à la diversité des nationalités : situation et perspectives : un mécanisme d'intégration ?

par Kyong-Wook Shim

Thèse de doctorat en Science politique. Etudes soviétiques et est-européennes

Sous la direction de Hélène Carrère d'Encausse.

Soutenue en 1990

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    Dans le cas d'armée multinationale, comme celle de l'Union soviétique, l'intégration ethnique apparait comme un des éléments déterminants de sa combativité opérationnelle. Cette nécessité toute militaire d'intégrer les hommes correspond également à la fonction politique des forces armées soviétiques en tant qu'école de la nation". Or, chaque appelé arrive à l'armée à l'issue d'une vingtaine d'années d'imprégnation dans un environnement national, bourre de préjugés vis-à-vis des autres nationalités. Peut-on alors tenir les forces armées soviétiques pour un instrument efficace d'intégration nationale? On ne peut manquer d'être frappe, à l'analyse des mesures prises, par l'étonnante continuité des principes et des procédés appliques depuis sept décennies par les dirigeants soviétiques pour intégrer sous les drapeaux les jeunes de différentes nationalités, et notamment de la route choisie, la russification dans le même contexte, si l'on s'en tient au système militaire, on peut sans doute parler de réussite de cette tentative. En revanche, la russification des esprits n'a pas, et de loin, atteint des objectifs souhaites. De plus, la glasnost révèle de nombreux faits précédemment cachés : la réticence dans l'assimilation des valeurs officielles, une solidarité nationale spécifique, et le refus, chez les futurs appelés, de servir dans une armée tenue pour "étrangère". Le déséquilibre de l'évolution démographique en faveur des nations périphériques, et la résurgence de leurs nationalismes ne peuvent qu'exacerber cette tendance. En tous les cas, c'est bien la fin du mythe de l'"armée de l'amitié et de la fraternité entre les peuples soviétiques".

  • Titre traduit

    The Soviet armed forces facing diverse nationalities : situation and perspectives : a mechanism of integration ?


  • Résumé

    As for the Soviet army, a multinational community, national intergration may be cone of the major factors to determine its combat effectiveness. The necessity to integrate the young soldiers with different national background coincides with the political function of the Soviet armed forced as a "national school". The young Soviets join the military after living around twenty years in different national societies and thus are filled with ethnic prejudice vis-a-vis the other Soviet nations. Then, could the Soviet army be regarded as an efficient instrument for the national integration ? If one analyses the mesures taken by the central government to integrate into the armed forces the youths with different nationalities since seven decades ago, he cannot but be surprised by the persistent effort to russify the servicemen. In this regard, those who closely examine the Soviet military system could be assured of a great success in the soviets' russiffication effort. However, it does not necessarily mean that the effort has met its eventual goal, an "attitudinal russification". Moreover, Gorbachev's glasnost has revealed a number of facts formerly hidden behind of the Soviet military forces - relectance at the identity of their official values, specific national solidarity among draftees, rejection of serving in a "foreign army". The disparity in the demographic progress in favor of non-slavic nations and the resurrection of their nationalism also have marred this russification effort. All those above-mentioned hint that the Soviet armed forces are marching towards the end of…

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 435 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PARIS.DR.1990
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1501-1990-10
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.