Du devenir au souvenir : la mémoire collective des Français d'Algérie : 1830-1987

par Joëlle Hureau

Thèse de doctorat en Histoire du XXe siècle

Sous la direction de Raoul Girardet.

Soutenue en 1990

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    Parmi les voies multiples menant à la mémoire collective, la littérature a été choisie pour aborder celle des Français d'Algérie. Leur communauté mal délimitée a produit des écrivains représentatifs de son ambiguité. Leur oeuvre de 1830 à 1987 permet de distinguer quatre strates de mémoire. Parallèlement à la conquête de l'Algérie par les Français (1830-1847), cette mémoire se construit à partir de passés différents et sur des bases nouvelles pour tous, autour des séductions et des périls d'une Algérie étrangère. De 1848 à 1895, la mémoire collective cherche à se consolider selon des données en rupture avec la conquête. Elles se résument en harmonie globale dans l'hétérogénéité et dans une Algérie appropriée, en dépit des révoltes (1864-1881). De 1896 à 1954, se fixent et se répètent les grands thèmes définitifs, opposant les "Algériens" (population européo-française) aux "indigènes" inassimilables. Enfin, ces certitudes longuement mémorisées s'effondrent ou sont ébranlées par la guerre d’Algérie (1954-1962). A posteriori, celle-ci déclenche un processus de mémorisation volontaire, dont la pérennité est aussi incertaine que celle de la communauté qui le sous-tend.

  • Titre traduit

    The collective memories of the French Algerian people from 1830 to 1987


  • Résumé

    Amongst many of the varied outlets, literature has been chosen to portray the collective memories of the French Algerian people. This undefined community produced writers who were to reflect its ambiguity. If the literary works which came to the fore from 1830 to 1987 are analysed, four periods can be distinguished. As the Algerian conquest by the french progressed (1830-1847), new experiences and memories were being developed. These were based on the varied cultural backgrounds of the people and on the entirely new circumstances. The overall theme was that their new land could be both dangerous and promising. However from 1848 to 1895 their collective memories seem to consolidate irrespective of the conquest now completed. These new works emphasize the need for harmony despite their heterogenous backgrounds but violent riots (1864-1881) were to defy this viewpoint. From 1896 to 1954, the themes become more constant and allow the differentiation of two groups: "Algerians" - this literaly refers the french or Europeans-and the "natives", not easily integrated with the new "Algerians". Finally their long established memories are shattered by Algeria's war (1954- 1962). Yet this war initiates a new process of memorisation based on individuals and associations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (368, 534, 371, 440 f.)
  • Notes : Thèse non reproduite
  • Annexes : Bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FNSP 4 Coll 3656 127-1
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FNSP 4 Coll 3656 127-2
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FNSP 4 Coll 3656 127-3
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : FNSP 4 Coll 3656 127-4
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.