Structure spatiale de commandabilité, placement de directions propres et découplage par blocs des systèmes linéaires

par Philippe Ghesquiers

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Jean-François Magni.

Soutenue en 1990

à Toulouse, ENSAE .


  • Résumé

    Dans le contexte de l'approche géométrique des systèmes linéaires, une première partie du mémoire est consacrée à l'étude de la caractérisation algébrique de la structure spatiale liée à la commandabilité. Une paramétrisation nouvelle des sous-espaces de commandabilité est donnée dans la base initiale du système, évitant par la même le recours classique au calcul d'une forme canonique. Cette paramétrisation est alors exploitée pour établir une méthode permettant d'engendrer directement par placement de directions propres un sous-espace de commandabilité du système. La seconde partie du mémoire concerne le problème du découplage par blocs des systèmes linéaires. Les résultats classiques de l'approche géometrique sont tout d'abord présentés puis transcrits selon les techniques de placement de directions propres. Une nouvelle approche de résolution du decouplage par blocs est ensuite proposée par la mise au point d'une méthode de construction de familles compatibles de sous-espaces de commandabilité.

  • Titre traduit

    Controllability structure, eigenvector assignment and block decoupling of linear systems


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (406 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 397-406

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut Supérieur de l'Aéronautique et de l'Espace. Service documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1990/44 GHE
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.