Les conglomerats auriferes de la guyane francaise (proterozoique inferieur) : dynamique des bassins sedimentaires et controles des mineralisations

par Emmanuel Manier

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Daniel Mercier.

Soutenue en 1990

à l'EMP .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La lithostratigraphie du proterozoique inferieur du bouclier guyanais est revue a la lumiere des informations sedimentologiques, structurales et metamorphiques recueillies dans la partie nord de la guyane francaise. Un ensemble conglomeratique et greseux, d'origine fluviatile (formations arouany et tortue) surmonte en discordance un ensemble polystructure (formation paramaca) constitue de metavolcanites basiques et de metasediments fins. Une premiere phase de deformation (d#1) responsable de chevauchements crustaux dans le seul ensemble paramaca est datee entre 2. 14 et 2. 11 ga. La phase transcurrente (d#2) est materialisee par de grands decrochements senestres e-w a nw-se et localement par des chevauchements; elle affecte l'ensemble des formations et son age est compris entre 2. 11 et 2. 04 ga. La formation arouany, decrite dans le bassin de la mana, correspond a une epaisse serie greseuse (>5000 m) deposee dans un systeme de rivieres larges et peu profondes a barres sableuses lingoides. La formation tortue (>2500 m), individualisee dans le bassin de regina, est caracterisee par des depots proximaux de type cone alluvial dans lesquels s'intercalent vers l'aval des depots de riviere en tresse a barres conglomeratiques et sableuses. Les accidents decrochants d#2 qui delimitent les zones d'affleurement de ces formations ont, semble-t-il, controle le fonctionnement des bassins. Ceci amene a proposer l'existence d'une entite morpho-structurale: le sillon nord guyanais qui s'inscrit dans l'ensemble des grandes zones de decrochement reconnues dans les boucliers guyanais et ouest-africain au proterozoique inferieur. Les series conglomeratiques et greseuses liees a ces structures sont porteuses de mineralisation aurifere en gites dissemines stratiformes. Les teneurs les plus fortes (montagne tortue, montagne des trois pitons. . . ) sont preferentiellement enregistrees dans les corps conglomeratiques a facies debris-flow. Ce controle sedimentaire constitue un guide precieux de reconnaissance a l'echelle du gisement. Mais la morphologie, la composition des paillettes et les associations avec gahnite, disthene et tourmaline (post s#2) demontrent que les controles metamorphiques et hydrothermaux ont joue un role determinant dans la concentration de l'or. De tels faits, qui s'accordent mal avec l'idee couramment admise du paleoplacer, apportent un regard nouveau dans la comprehension des conglomerats auriferes du precambrien


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 140 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Mines ParisTech. Bibliothèque.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.