Discours, fabrique. Critique de la theorie architecturale

par Arnoldo Rivkin

Thèse de doctorat en Sciences de l'art

Sous la direction de Louis Marin.

Soutenue en 1990

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    L'activite ou plus precisement de l'inactualite" de la definition vitruvienne de l'architecture comme science qui jugeant des arts resulte de fabrica (fabrique) et de ratiocinatio (discours), constitue le sujet de la these. Integrant en elle la frontiere entre art et technique, l'architecture apparait dans cette definition comme sscience "factive" ou poeitique, comme savoir capable d'inventer des idees qui echappent a tout systeme conceptuel, a toute theorie. La these se divise en deux parties : 1) theorie et 2) fabrique. La premiere traite du bouleversement qui entraine la traduction de fabrica ratiocinatio par theorie-pratique. Cette premiere partie montre comment la tentative de construire pour l'architecture un discours theorique a validite universelle conduit vers une conception qui classe celle-ci comme l'un des beaux-arts. Apres avoir opere la critique de cette vision esthetique, voire estheticiste, la deuxieme partie cherche a rendre compte de la maniere dont le discours qui suit la fabrique, engendre une architecture dont le caractere poetique va, paradoxalement, s'elargir dans l'oeuvre vers la praxis.

  • Titre traduit

    Discours, fabric a critic of the theory of architecture


  • Résumé

    The subject of this thesis is the actualy for rather, to be more precise, the "inactuality" of the vitruvian definition of architecture , which presents the latter as the science which, being judge of the artes, proceeds from fabrica (fabric) and ratiocinatio (discourse). Integrating the frontier between art and technic, architecture stands, in the definition, as a "factual" or "poietical" science, i. E. A knowledge capable of onventing ideas which defy any conceptual system or theory. The thesis is divided in two parts : 1) theory, and 2) fabric. The first one deals with the upheaval that leads to the translation to fabrica ratiocinatio by fabrice theory. This first part shows how attempt to elaborate for architecture a theoretical discourse of universal value leads to a conception that classifies it among the fine-arts. The critical analysis of this aesthetical or rather aestheticist conception being made, the second part attemps to give an account of the way the discourse which follows the fabric generates an architecture whose poietical nature, paradoxically, enlarges in the work to become praxis.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (583 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TH.12404
  • Bibliothèque :
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TH.12405
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 92-458
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 15001-<1,2>
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MSH TH 3932 (1)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.