Histoire de la formation de la proche banlieue parisienne : l'exemple d'Issy-les-Moulineaux

par Philippe Tournier

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Louis Bergeron.

Soutenue en 1989

à l'EHESS .


  • Résumé

    Derriere une apparente incoherence, la mise en place d'un paysage urbain en prochebanlieue parisienne dissimule une logique cumulative d'elements etales sur une longue periode dont le sens premier est generalement remodele par les etapes ulterieures du developpement urbain, parmi ces elements ressortent : - l'organisation primitive du sol dictee par un usages d'autant plus durable qu'il fut marquant comme la viticulture, - la pression de la capitale voisine qui se manifeste sous des formes de plus en plus brutalement physique passant de la maitrise fonciere (avant le xviie s. ), aux villegiatures aristocratiques et bourgeoises de l'age classique a l'exportation d' implantations lourdes et immobiles au xixe s. (emprises ferroviaires, hospitalieres militaires) avant que l'espace soit finalement submerge par une urbanisation peri- pheriques (1895-1930) et de tendre vers un alignement sur le modele parisien (depuis 1980). - le renouvellement constant, mais a des rythmes differenciees, de la population et des activites depuis le debut du xixe siecle. Face a une realite mouvante dont les ressorts sont ailleurs mais dont le developpe- ment s'effectue dans un cadre particulier, la communaute locale n'a cesse de se definir comme une realite propre et differenciee.


  • Résumé

    As incoherent as it may seem, the build up of an urban landscape on the ouskirts of paris secretly harbors a consistency made of accumulated separate elements which added up over a long period. That consistency had its first sketch often redrawn by the later steps taken by urban development. The outstanding elements are the following : - the prior land organization, as it was dictated by agricultural needs all the more durable as in the case of wine-growing - the ever more brutal physical impact of the neighboring capital city which was first embodied by land control (before the 17th century), iten by the bourgeois and aristocratic dwellings of the classical period, later by the total peripherical urban take over (1895-1930) which eventually took on the parisian model (since 1980) - the constant renewal - with different tempos though-of the population and acti- vities since the begenning of the 19th century. As it faced a moving reality - molded by external causes - whose development took place in a special set of conditions, the local community never ceased defining itself as a unique and differentiated reality.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (395 f., F. 397-808-XXXIII)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot LARHRA (Lyon).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1989 TOU (1-2)
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : EHESS HE 1990 3

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 678
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 92-504
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/338
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.