Etude in vitro de la relation vigne - Botrytis cinerea : mise au point de biotests

par Dominique Vannel

Thèse de doctorat en Sciences de la vie

Sous la direction de Roger Bessis.

Soutenue en 1990

à Dijon .


  • Résumé

    La pourriture grise, maladie tres redoutée des viticulteurs, est due à un champignon, Botrytis cinerea. L'objectif de cette étude est la mise au point de bioessais utilisant des méthodes de culture in vitro et permettant d'évaluer la sensibilité de la vigne à cette maladie. La finalité de ce travail est la sélection de clones résistants ou tolérants en utilisant la variabilité somaclonale introduite par l'embryogenèse somatique. Les bioessais mis au point font appel à différents niveaux d'organisation du végétal : vitroplants, feuilles, cultures de tissus (cals) et protoplastes. Ils ont permis d'établir une bonne corrélation entre le niveau de sensibilité de la vigne à B. Cinerea et celui de la vigne in vitro au filtrat de culture du champignon. L'analyse des filtrats de culture de B. Cinerea a mis en évidence l'activité toxique spécifique d'hétéropolysaccharides. Ce travail apporte les outils indispensables pour une étude approfondie de la relation hôte-parasite (moyens d'attaque du pathogène et mécanisme de défense de la plante). Il permet également d'envisager avec optimisme l'utilisation du filtrat de culture plus ou moins purifié dans une stratégie de sélection.

  • Titre traduit

    In vitro study of the relationship between grapevine and Botrytis cinerea : in vitro bioassays


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (99 f. impr. des deux côtés)
  • Annexes : Bibliographie 125 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TDDIJON/1990/32BIS
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.