L'endomycorhization VA des plantes ligneuses (vigne, pommier et poirier) micropropagées

par Florine Ravolanirina

Thèse de doctorat en Sciences de la vie. Biologie des relations plantes - microorganismes

Sous la direction de Silvio Gianinazzi.

Soutenue en 1990

à Dijon .


  • Résumé

    Les espèces fruitières sont dépendantes des endomycorhizes VA pour se développer convenablement. Actuellement, leur micropropagation se développe, mais aboutit à la production des plantes dépourvues de symbiotes mycorhiziens. Deux méthodes d'endomycorhization des plantes de vigne micropropagées ont été comparées: l'inoculation directement in vitro ou post-vitro. La première nécessite des manipulations délicates et le maintien in vitro des plantes pendant une période trop longue. Par contre, l'inoculation précoce à la sortie du tube quand les vitroplants ont deux ébauches racinaires permet de réduire le temps de séjour in vitro, d'obtenir plus rapidement des plantes bien endomycorhizées et d'excellente qualité. Cette nouvelle biotechnologie a été appliquée avec succès à d'autres vitroplants (pommier et poirier). Toutefois, l'importance du choix des substrats à adopter et de l'espèce fongique a utiliser a été démontrée; Glomus fasciculatum s'est révélé comme un symbiote particulièrement efficace. L'influence de l'endomycorhization sur la structure du système racinaire a été étudiée en utilisant les analyses morphologiques et topologiques avec le modèle expérimental vigne-Glomus fasciculatum. Les racines latérales sont plus nombreuses et plus courtes chez les plantes endomycorhizées et la symbiose stimule la ramification de tous ordres. Ces différences entre le système racinaire des plantes endomycorhizées et celui des plantes témoins impliquent des fonctions physiologiques différentes. Pour disposer d'un moyen de détection rapide et efficace du symbiote fongique on a produit des anticorps polyclonaux contre la fraction soluble des extraits des spores de Gigaspora margarita. Au moins quatre protéines séparées par page sont immunoréactives; les tests elisa et diba ont montré des fortes réactions aux antigènes homologues de nature sporale ou hyphale et des réactions plus faibles voire nulles aux antigènes.

  • Titre traduit

    VA endomycorrhiza of micropropagated woody plants (grapevine, apple and pear)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 131 f.
  • Annexes : Bibliographie f. 119-131

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TDDIJON/1990/30
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.