Synthèse de dérivés phosphorés du niobiocène : accès à des systèmes bimétalliques avec pont phosphido

par Gilles Bonnet

Thèse de doctorat en Chimie - Physique

Sous la direction de Claude Moïse.

Soutenue en 1990

à Dijon .


  • Résumé

    Ce mémoire décrit la réactivité des complexes trihydruro et monohydruro du niobiocène vis-à-vis de dérivés chlorophosphorés. Le trihydrure de niobiocène permet d'accéder à des complexes monohydruro porteurs d'un ligand fonctionnalise PRR'H. Les monohydrures conduisent à des métallophosphines, des métallophosphinites et des métallophosphonyles, composés dans lesquels le niobium et l'atome de phosphore sont liés par une liaison covalente. Ces complexes permettent, par réaction avec des fragments métallés insatures, d'obtenir de nombreux composés binucléaires mono ou bi pontés (pont phosphido, pont hydrogène, pont carbonyle). L'ensemble de ces complexes a été caractérisé par leurs données analytiques et spectroscopiques. Certains d'entre eux ont fait l'objet d'une analyse cristallographique. La dernière partie de ce mémoire traite de problèmes de stéréochimie dans des complexes porteurs d'un groupe phosphore chiral, et en particulier de la stéréostabilité de l'atome de phosphore asymétrique

  • Titre traduit

    Synthesis of niobiocene phosphorated derivatives. Access to bimetallic systems containing a phosphido bridge


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (132 p.)
  • Annexes : Bibliographie p.130. 35 références

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TDDIJON/1990/15
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.