Une Architecture d'environnement de résolution de problèmes en modélisation : Apports de l'intelligence artificielle

par Dominique Chorlay

Thèse de doctorat en Mécanique appliquée à la construction

Sous la direction de Gilbert Touzot.

Soutenue en 1990

à Compiègne .


  • Résumé

    La conception et l'utilisation d'un logiciel de modélisation requiert la maitrise simultanée de domaines de connaissances complexes et variés. La gestion de ces connaissances n'est pas optimale. Les connaissances relatives au logiciel sont gérées de manière implicite et empirique par l'équipe de développement et par la communauté des utilisateurs. Les connaissances relatives au domaine d'application ne sont pas toujours bien maitrisées. On se propose donc d'intégrer dans un logiciel de modélisation une base de connaissances sur son propre fonctionnement ainsi que sur ses mécanismes internes. Ceci permet d'établir une communication plus riche entre l'utilisateur et le logiciel puisque celui-ci est capable de répondre à des requêtes et d'automatiser certaines taches. Trois modules permettent ce dialogue. Une interface en langage naturel basée sur une grammaire sémantique qui gère un sous-langage de spécialistes possédant la souplesse d'une langue naturelle. Un module spécifique du logiciel, capable de générer dynamiquement une suite d'instruction permettant d'atteindre un objectif fixe par l'utilisateur. Le fonctionnement de ce module est inspiré des techniques de générateurs de plans. Une couche de type système expert qui gère les connaissances de haut niveau caractéristiques des domaines intervenant dans le processus de modélisation mais indépendantes du logiciel utilise et qui contrôle le fonctionnement de l'ensemble du système.

  • Titre traduit

    An Architecture for a problem solving environment in engineering : Contribution of artificial intelligence


  • Résumé

    Many kinds of knowledge are required to design an engineering software as well as to use it. The knowledge dealing with a particular software, is implicitly managed by both designers and users of this software. The one dealing with application fields is not always known by the user. Thus, we propose to integrate in an engineering software a knowledge base about its own working. This leads to a better communication between the user and its program as the software is able to answer requests and to manage automatically engineering tasks. Three moduli are needed to implement this intelligent dialogue. A natural language interface based on a semantic grammar which manages a specialist language as powerful and flexible as the language it is based on. A modulus, specific of the software, is able to create a sequence of commands to achieve a goal imposed by the user. Plan- generating systems has provided a good scheme for this modulus. An expert system is dealing with high level knowledge, i. E. The ones relevant from engineering application fields, but independent from the software itself. This modulus is also the manager which controles the way the system works.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. [250 p.]
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 95 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Technologie de Compiègne. Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1990 CHO 280
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.