Etude de la secretion et des effets physiologiques du peptide natriuretique auriculaire (pna) chez le veau au cours de la periode perinatale

par MARTINE AMADIEU-FARMAKIS

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de J.-P. BARLET.

Soutenue en 1990

à Clermont Ferrand 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le peptide natriuretique auriculaire (pna) est present dans la circulation systemique du ftus bovin au 8#e mois de gestation, du veau nouveau-ne et de la vache adulte gestante ou non gestante. Les concentrations basales moyennes du peptide auriculaire chez le ftus catheterise chroniquement in utero sont 3 a 4 fois superieures a celles de la mere (39,55,5 et 9,40,6 pmol/l respectivement; p<0,01) en fin de gestation suggerant que les cardiocytes ftaux synthetisent et liberent le pna. La fin de la gestation chez la vache est marquee par des taux plasmatiques eleves du peptide auriculaire (9,40,6 pmol/l chez la vache gestante et 4,30,7 pmol/l chez la vache non-gestante; p<0,05) qui pourraient resulter d'une augmentation de la secretion et/ou d'une moindre degradation du pna pendant la gestation chez les bovins. L'administration intraveineuse d'une surcharge saline hypertonique chez le ftus (8 mmol nacl/kg pv ftal) ou chez le nouveau-ne (20 mmol nacl/kg pv) entraine une augmentation marquee des concentrations plasmatiques ftales (de 39,55,5 a 86,717,6 pmol/l; p<0,01) et neonatales (de 16,50,2 a 313 pmol/l; p<0,01) de l'hormone cardiaque suggerant que la surcharge sodee est un puissant stimulus de la secretion de pna pendant la periode perinatale dans l'espece bovine. Les concentrations plasmatiques moyennes dans les conditions basales chez le veau a la naissance sont comparables a celles mesurees chez le ftus (37,72,5 et 39,55,5 pmol/l respectivement). Elles chutent brusquement dans les 4 heures postnatales mais restent, jusqu'au 21#e jour apres la naissance, superieures a celles de la vache adulte (17 et 4,3 pmol/l respectivement; p<0,01). La perfusion intraveineuse de pna synthetique (ile anf-26; 1,6 g/kg pv pendant 30 minutes) entraine chez le veau age de 10-12 jours une augmentation marquee (p<0,01) mais de courte duree, de l'excretion urinaire d'eau (de 1,80,2 a 12,81,1 ml/min) et de sodium (d


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 313 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Aubière). Section Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation.Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 7-1990-10
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.