Role d'un plasmide de resistances aux antibiotiques dans le pouvoir enteropathogene d'une souche d'escherichia coli 0103 chez le lapin apres sevrage

par Michel Federighi

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jean-Paul Larpent.

Soutenue en 1990

à Clermont-Ferrand 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'elevage rationnel de lapins est confronte a de nombreux problemes, parmi lesquels les enterites post-sevrage occupent une place preponderante. Depuis une dizaine d'annees des e. Coli appartenant au serogroupe 0103 sont frequemment isoles lors de ces pathologies digestives. Dans un premier temps, apres une etude microbiologique qui nous a permis de verifier la tres grande affinite de ce serogroupe pour le lapin, nous avons mis en evidence des proprietes communes soit a des souches pathogenes, soit a des souches non pathogenes. Dans un deuxieme temps, nous avons montre qu'un plasmide auto-transferable de 78 md, codant pour des resistances aux antibiotiques, joue le role majeur dans le pouvoir enteropathogene de la souche nommee gv. Son transfert dans une souche d'e. Coli k12, lui confere la capacite de coloniser fortement le tube digestif du lapin. Enfin cette souche gv ne produisant ni enterotoxines, ni cytotoxines, et n'etant pas invasive, parait semblable aux epec humains

  • Titre traduit

    Role of a r plasmid in enteropathogenicity of weaned rabbit strain e. Coli 0103


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 183 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne (Aubière). Bibliothèque Sciences, Technologies et Staps.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.