Étude de l'hétérogénéité de variables microphysiques dans les nuages et leurs effets sur la distribution dimensionnelle des gouttelettes de condensation

par Abdellah Assafiri

Thèse de doctorat en Physique de l'atmophère

Sous la direction de Harumi Isaka.

Soutenue en 1990

à Clermont-Ferrand 2 .


  • Résumé

    Le processus de condensation joue un role important dans l'evolution globale du spectre dimensionnel des gouttelettes, en particulier pour determiner la rapidite de developpement des precipitations. Notre etude a propos de l'evolution du spectre dimensionnel des gouttes par condensation est axee sur deux aspects: l'elargissement du spectre dimensionnel des gouttelettes par condensation; l'existence des gouttelettes nuageuses ayant une taille depassant celle prevue par simple ascension adiabatique (gouttes suradiabatiques). Dans la premiere partie de cette etude nous avons fait une analyse experimentale des donnees in situ collectees dans des nuages naturels au debut de leur evolution microphysique, lors de la campagne nephos 82 organisee en octobre 82 sur la manche. Dans cette analyse nous avons etudie d'une maniere generale l'heterogeneite des divers parametres microphysiques, thermo-dynamiques et leurs rapports avec le processus de melange de l'air nuageux avec son environnement, ainsi que l'etude de la distribution des echelles caracteristiques spatiales des parametres microphysiques afin de trouver une description adaptee des fluctuations de ces parametres. Cette analyse montre que le phenomene de la dilution en tant que tel ne favorisait pas la croissance des gouttelettes; celle-ci etait controlee, soit par la concentration des gouttelettes avoisinantes dont les variations peuvent etre induites elles-memes par le phenomene d'entrainement et du melange d'air exterieur, soit par la variation de l'humidite, de la temperature et de la vitesse verticale dans la phase d'activation des noyaux de condensation. D'autre part, la presence des gouttes suradiabatiques est liee a la concentration. Par ailleurs il s'est avere que la technique la plus adaptee pour l'etude des echelles spatiales des heterogeneites est la technique developpee dans le domaine de la geometrie fractale qui met en evidence une invariance d'echelle pour la gamme entre la plus petite echelle de resolution (10 m) et l'epaisseur du nuage (400 m). Dans la seconde partie de cette etude nous avons elabore un modele stochastique lagrangien de croissance des particules nuageuses tenant compte de ces heterogeneites et leurs contributions sur l'elargissement du spectre dimensionnel des gouttelettes et la creation des gouttes suradiabatiques. Il semble que le modele stochastique lagrangien a invariance d'echelle est le plus efficace aussi bien pour l'elargissement du spectre dimensionnel des gouttelettes que pour la generation des grosses gouttes (gouttes suradiabatiques)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (181 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 173-181, 106 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université (Aubière). Section Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Blaise Pascal. Département de physique. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : METEO40
  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation.Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 7-1990-79
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.