Contribution à l'étude des voies centrales de la douleur buccale

par Pascal Auroy

Thèse de doctorat en Odontologie

Sous la direction de Alain Woda.

Soutenue en 1990

à Clermont Ferrand 1 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce travail regroupe trois investigations fondamentales menées chez le rat. Le premier chapitre contribue à préciser l'organisation des voies conduisant les influx nociceptifs issus de champs récepteurs périphériques situés dans les parties rostrales de la face. L'existence d'une structure supplémentaire relayant les efférences nociceptives orofaciales entre le complexe sensitif trigéminal et la thalamus latéral y est envisagée. Le second chapitre étudie cette hypothèse en explorant le tubercule quadrijumeau antérieur (ou colliculus supérieur) à la recherche d'éefférence nocipetives trigéminales. Enfin, dans le troisième chapitre est développé une technique permettant un accès direct aux structures du tronc et de la moelle chez l'animal chronique pour une étude histologique de la tolérance inthratécale d'une benzodiazépine.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (91 f.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Clermont Université. Section Santé.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : BIUM Odontologie 1990
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.