Etude experimentale du controle endocrine de la maturation genitale chez la seiche sepia officinalis l. (mollusque cephalopode)

par NOUSSITHE KOUETA

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de EVE BOUCAUD.

Soutenue en 1990

à Caen .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'etude de la maturation genitale des seiches de la baie de seine a ete realisee grace a des methodes biometriques, cytologiques, d'histologie quantitative et biochimiques. Les resultats obtenus sur l'aspect qualitatif et quantitatif des cellules germinales et des cellules folliculaires grace a ces methodes sont complementaires et permettent de preciser les periodes des differentes phases de la spermatogenese et de l'ovogenese chez les seiches des cotes normandes. Au cours de la seconde annee de vie, les multiplications intenses de cellules germinales males ont lieu en aout et debut septembre et la suite de la maturation est dominee par la spermiogenese jusqu'a la reproduction en mai-juin. Dans l'ovaire, la multiplication des cellules folliculaires (previtellogenese) s'effectue en octobre et novembre, alors que la synthese du vitellus (vitellogenese) commence en decembre et se poursuit jusqu'a la reproduction (mai-juin). L'activite atcase des gonades s'est averee correlee aux divisions intenses des cellules germinales (spermatogonies et spermatocytes) et des cellules folliculaires au cours du cycle sexuel. Ces resultats prouvent que l'atcase peut etre utilisee comme indice de l'activite chez la seiche. La mise au point de deux bioessais rapides, precis, quantifiables et complementaires (activites atcase et incorporation de thymidine tritiee) en utilisant des dissociations de cellules germinales, de cellules folliculaires et de cellules des glandes annexes femelles pendant les periodes de la gametogenese intense nous a permis de montrer l'action du facteur mitogene de la gonadotropine de la glande optique sur ces cellules. Il apparait que la glande optique controle la maturation genitale des seiches grace a sa gonadotropine dont une composante est un facteur mitogene non specifique au sexe, present dans l'hemolymphe, de nature peptidique, de poids moleculaire compris entre 4000 et 5000 da


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 201 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Sciences - STAPS.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Observatoire océanologique. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : B VII b / KOU / e
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.