Analyse des sources de degradation dans les structures electroluminescentes au gaalas/gaas

par MATHIEU BRAULT

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de ANDRE FORTINI.

Soutenue en 1990

à Caen .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les diodes electroluminescentes au gaalas sont des dispositifs destines au marche de l'affichage lumineux et de la signalisation. Sur un substrat d'arseniure de gallium (gaas), on realise une hererojonction p-n par epitaxie liquide; la fraction d'aluminium dans le ternaire est ajustee afin d'obtenir une emission dans le rouge du spectre (x=0. 4, 650 nm); cependant, cette concentration d'aluminium est aussi responsable de la fragilite de la structure. Nous avons tout d'abord etudie les contraintes mecaniques generees durant la phase d'epitaxie. Le calcul energetique est base sur deux configurations possibles: une deformation elastique ou plastique. Le modele met en evidence l'existence d'un seuil d'apparition de dislocations de rattrapage mais l'etude experimentale montre que l'epitaxie des diodes suit plutot une croissance metastable ou les dislocations de rattrapage sont inexistantes. Nous nous sommes alors tournes vers l'etude des parametres de fabrication qui sont finalement responsables de la plupart des sources de dislocations presentes dans le materiau. En effet, une etude en microscopie electronique permet de localiser ces sources. La diminution de la puissance lumineuse des diodes est due a la propagation de ces dislocations sources sous l'effet du courant et d'importantes contraintes mecaniques


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 133 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Sciences - STAPS.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.