Le noir dans la littérature maghrébine de langue française

par Célestin Etongo Ndzengue

Thèse de doctorat en Littérature française et comparée

Sous la direction de GUY TURBET DELOF.

Soutenue en 1990

à Bordeaux 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Pour l'afrique noire, le maghreb est a la fois tres proche et tres lointain : entre ces deux regions, il y a le sahara. Pour le traverser, nous avons emprunte les pistes tracees par l'histoire, la sociologie, l'ethnologie et le conte maghrebin. Nous avons surtout laisse parler les textes litteraires pour constater que, aux yeux de beaucoup de maghrebins arabo-berberes, l'afrique noire est encore un reservoir d'esclaves, que le noir est la couleur de l'esclavage et que les personnages noirs sont des representants d'une humanite de troisieme classe, a qui sont generalement confies des roles stupides et deshumanisants. Ce dont ne semblent pas etre conscients les ecrivains arabo-berberes. C'est dans le but de rendre effective cette prise de conscience qui concerne a la fois l'arabo-berbere et le noir maghrebin que notre these lance un appel instant en faveur d'une meilleure perception de la couleur noire, au benefice des deux races.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 484 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.