Développement régional et planification décentralisée : les contrats de plan état-région une démarche de développement intégré ?

par Marilyne Peyrefitte

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Claude Lacour.

Soutenue en 1990

à Bordeaux 1 .


  • Résumé

    A quoi sert-il de planifier quand tout est incertain ? aller a l'ideal et comprendre le reel. Ces deux phrases d'amorce resument globalement le cadre general d'analyse dans lequel s'est situee cette recherche sur les contrats de plan etat-region, institues en juillet 1982. A partir des divers documents elabores et de notre analyse financiere effectuee en 1985, cette etude a tente de les caracteriser comme porteurs des grands principles de la planification decentralisee (integration-autonomie) et comme vecteurs d'une conception manageriale du developpement d'un territoire. En effet, cette nouvelle pratique ne pouvait se justifier independamment des nouvelles logiques induites par une nouvelle donne economique et politique. Pour cela, la trame directrice de cette these s'est articulee autour de trois poles conceptuels : dynamique - planification - developpement. Cristallisant une planification implicative etpragmatique, ces contrats de plan formalisent ainsi une ingenierie mobilisatrice et participative mais demeurant neanmoins perfectible. D'une vocation originelle de pegagogie de l'action concertee, leur vocation reelle fut en definitive celle d'une dynamique de "contractualis'action" du fait d'une logique financiere contraignante. L' enjeu futur serait alors de concretiser une veritable strategie de co-developpement, presentee au terme de notre analyse comme vocation escomptee. Cette these est a la fois un questionnement sur la pertinence ou non d'un plan, sur la coherence ou les dysfonctionnements entre le discours et la pratique, sur l'adequation ou l'inadequa- tion entre une demarche de projet pressentie et un outil de programmation effectif.


  • Résumé

    What use is planning when everything is uncertain ? aim for an ideal and understand what is real. These two indroductory sentences area global summary of the general analytical in which this research an the state - region plan contracts ( instituted in july 1982 ) is situated. Using different documents that had been drawn up andour own financial analysis carried out in 1985, this study has tried to characterise these contracts as carrying out the main principles of decentralised planning ( integration - autonomy ) and as vectors of a managerial concept of area development. In fact, this new practice could not be justified as independent from new logics brought about by a new economic and political situation. In order todo this, the main thread of this thesis is based on three conceptual points : driwing force - planning - development. These plan contracts cristallise a planning which is both pragmatic and inciting thereby formalizing amobilizing and participatory means of implementation which could nevertheless be perfected. Their original vocation was of teaching concerted action yet the real vocation was that of the driwing force behind "contractualis'action" because of a constraining financial logic. The future stake therefore seems to be one of realising a true strategy of co- development, presented at the end of our analysis as an anticipated vocation. This thesis asks questions about the relevance of a plan as well as about the coherence or malfunction between the theory and the practice. It questions the balance or the imbalance between an approach toa planned project and an im- plement for effective programming.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 597 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : BTT 550002%90-22
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.