Contribution à l'étude du secteur baryonique dans la théorie des perturbations chirales

par Serge Dentin

Thèse de doctorat en Physique des particules

Sous la direction de E. De Rafael.


  • Résumé

    Le lagrangien fondamental des interactions fortes (chromodynamique quantique, ou qcd) est invariant, quand les masses des quarks sont nulles, sous l'action d'un groupe de symetrie su(3)su(3) (groupe chiral) agissant dans l'espace des saveurs. Cette symetrie est spontanement brisee, laissant place a huit bosons de nambu-goldstone sans masse: les mesons pseudoscalaires de l'octet de su(3). La theorie des perturbations chirales (cpt) offre la possibilite d'une description a basses energies des etats hadroniques les plus legers: par rapport aux echelles typiques d'energie mises en jeu dans ces processus, les masses des quarks peuvent etre traitees comme de petites perturbations. Nous avons considere dans cet ouvrage l'application de ces techniques a la description du secteur des baryons les plus legers. En particulier, nous avons etudie sur quelques exemples precis (masses, terme sigma, facteurs de forme electromagnetiques) la structure a une boucle des amplitudes (corrections non-analytiques, etc. . . ). Enfin, nous montrons que les baryons ne contribuent que tres faiblement aux constantes de couplage effectives du secteur mesonique, utilisant pour cela les techniques modernes d'evaluation des determinants d'operateurs elliptiques


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 123 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 119-120

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Aix-Marseille (Marseille. Luminy). Service commun de la documentation. Bibliothèque de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 18182
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.