L'émigration corse à Porto-Rico au dix-neuvième siècle

par Marie-Jeanne Paoletti

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Francis Pomponi.

Soutenue en 1990

à Aix-Marseille 1 , en partenariat avec Université de Provence. Faculté des lettres et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    L'emigration corse vers porto rico au dix-neuvieme siecle est un phenomene qui concerne essentiellement des individus jeunes, celibataires, pour la plupart originaires de la region du cap corse. Leurs activites avant le depart appartiennent surtout aux secteurs primaire (agriculteurs) et tertiaire (marins). Ces departs sont le resultat des bouleversements politiques, delographiques, sociaux et surtout economiques qui ont affecte la corse a partir de la fin du dix-huitieme siecle. Les corses presents dans les antilles au moment ou porto rico ouvre ses portes a l'imigration etrangere, sont attires par le vide demographique, la profusion de terres vierges, et par les debuts de l'essor de la canne a sucre, puis par celui du cafe. Etablis dans l'ouest et le sud-est de l'ile, ils s'integrent a la vie economique locale par la pratique de l'agriculture et du commerce. Comme en corse, la violence des conflits, les profondes differences sociales, ainsi que les rapports de solidarite entre compatriotes sont des caracteristiques de la societe corse de porto rico. Ses liens avec le pays d'origine s'estompent avec la disparition de la premiere generation, la crise economique et les conflits inyernationaux de la fin du dix-neuvieme siecle et du debut du vingtieme.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., 334, xliii f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.