Les concentrations aurifères supergènes liées aux minéralisations sulfurées polymétalliques de la ceinture volcano-sédimentaire d'Ariab-Arbaat (Red Sea Hills, Soudan) : étude du gisement de Hassai͏̈

par Gilles Récoché

Thèse de doctorat en Métallogénie

Sous la direction de Francis Tollon.

Soutenue en 1989

à Toulouse 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les mineralisations auriferes du gisement d'hassai apparaissent comme le produit residuel de l'alteration supergene de l'amas sulfure pyriteux sous-jacents. L'evolution paragenetique hypogene de la mineralisation sulfuree se marque d'abord par une recristallisation complete des sulfures avec la migration partielle du cuivre, la precipitation d'or sous forme de tellurures (calaverite, petizite) et d'or natif associes a de la galene, de la tennantite et des tellurures de plomb, bismuth et argent (phase tectonique p1). Puis, une metasomatose a quartz, carbonate et barytine provoque un lessivage partiel du cuivre et du zinc et une precipitation consecutive d'or natif (phase tectonique p2). L'alteration supergene de la mineralisation sulfuree pyriteuse entraine le lessivage de fer, cuivre, zinc, arsenic et bismuth vers l'encaissant. Elle individualise un minerai altere microbrechique essentiellement quartzeux caracterise par une concentration residuelle en elements stables dans ces conditions (or, antimoine, etain, argent, plomb). Le lessivage acide des micas barytiques de l'encaissant et du minerai sulfure provoque la precipitation de barytines supergenes. Le profil d'alteration presente un developpement polyphase recent: une puissante zone d'oxydation inferieure a sulfates (jarosite, alunite et gypse), mis en place sous climat aride, succede a une zone d'oxydation superieure developpee sous climat plus hydrolysant, cette derniere est caracterisee par la precipitation de barytines supergenes et d'oxydes et par une silicification quartzeuse a l'origine de problemes de recuperation mineralurgiques

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (319, 77-67-61 p.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut des sciences de la Terre d'Orléans.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 03-2489
  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1989TOU30199
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.