Relations mere-jeunes : comportement et heredite chez la souris

par Patrick Chevalet

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jean Médioni.

Soutenue en 1989

à Toulouse 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le comportement maternel est ici etudie comme etant un facteur de causalite des differences comportementales interindividuelles chez la souris. L'accent a ete mis sur la maniere dont les differences entre meres contribuent aux differences entre jeunes, et sur l'evaluation de la stabilite de ces influences au fil des generations. Des jeunes souris genetiquement identiques ont ete elevees par des meres differentes (techniques d'adoption et de greffes d'ovaires). Apres quantification des comportements des meres, des mesures sur le developpement comportemental et sur des comportements particuliers ont ete realisees a differents moments de la vie des descendants. Les resultats montrent l'existence d'effets grand-maternels sur les conduites maternelles des meres. Les differences de developpement des jeunes sont expliquees a la fois par des effets maternels directs et par des effets arriere-grand-maternels. L'etude montre enfin l'existence de correspondances entre certains aspects des conduites des meres et les caracteristiques des jeunes. Les resultats permettent d'envisager une transmission du niveau des performances comportementales au fil des generations par des canaux epigenetiques


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 171 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1989TOU30138
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.