Mise en evidence de regions non divisibles sur le chromosome d'escherichia coli : relation avec la terminaison de la replication

par Vincent François

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jean-Michel Louarn.

Soutenue en 1989

à Toulouse 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Mise en evidence d'organisations affectant des fractions importantes du chromosome bacterien, de structure polarisee le long de l'axe origine-terminus de replication. Les fourches de replication progressent a l'inverse de la normale et ont une velocite tres diminuee sur environ 20% du chromosome. Les zones contraintes pour la replication sont non divisibles par des inversions, ce sont des remaniements genomiques conservatifs. Chaque zone contrainte abrite au moins deux de ces sites de pause, de meme polarite et de sequences voisines. En utilisant un mutant "terminaison-moins", les auteurs ont etabli que le caractere defavorable des inversions affectant ces memes regions n'est pas une consequence de l'augmentation du temps de replication due aux sites de pause inverses


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 195 P.
  • Annexes : 290 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 19890020
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.