Etude sociolinguistique du contact de langues : le Kinyarwanda et le Giciga au Rwanda

par François-Xavier Bangamwabo

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Jean-Baptiste Marcellesi.

Soutenue en 1989

à Rouen .


  • Résumé

    Cette thèse a pour objectif l'étude sociolinguistique d'un contact mettant en jeu deux langues africaines, le Kinyarwanda et le Giciga. En effet, si au Rwanda en général (ch. 1) la situation sociolinguistique se caractérise, de manière plus manifeste, par la concurrence entre le Kinyarwanda, langue nationale et officielle, et le Français, langue officielle également, dans la région du Ndorwa, qui a sa propre histoire et des problèmes qui lui sont spécifiques (ch. 2), la concurrence entre le Kinyarwanda et le Francais est éclipsée par une concurrence quotidienne beaucoup plus serrée entre le Kinyarwanda et le Giciga, deux langues bantoues (présentées au ch. 3). Le traitement des résultats d'une enquête sur les opinions des locuteurs (ch. 4) et l'observation de cas (ch. 5) permettent de dégager les faits suivants : existence d'un conflit latent et du phénomène de la covariance dans lequel attitudes et comportements sont à situer dans un cadre de référence identitaire très complexe déterminé par des facteurs extra-linguistiques (scolaires, socioprofessionnels, politiques, psychologiques ou liés à l'âge, etc. . . ) qui s'imbriquent les uns dans les autres.

  • Titre traduit

    A sociolinguistic study of the contact of languages : Kinyarwanda and Giciga in Rwanda


  • Résumé

    This thesis aims at undertaking a sociolinguistic study of a relationship between two african languages : Kinyarwanda and Giciga. In fact if generally in Rwanda in the sociolinguistic atmospere is marked by a rivalry between Kinyarwanda, an official and national language, and French also an official (language ch. 1), in the region of Ndorwa which has its own history and its own problems (ch. 2), the rivalry between Kinyarwanda and French is by passed by an everyday and more acute rivalry between Kinyarwanda and Giciga, two bantu languages (presented in ch. 3). According to an analysis of an opinion poll that has been carried out on the field (ch. 4) and the observation of case studies (ch. 5), these two allow us to put forward the following facts : the existence of a prevailing conflict and the covariation phenomenon in which attitudes and behavior are to be associated with a complex problem of identity which is determined by extra-linguistic factors (e. G. Educational, social, professional, political, psychological and or simply related to age groupe) and each of these interact.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (425 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Rouen Normandie. Service commun de la documentation. Section Lettres-Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : XA5867
  • Bibliothèque : Université de Rouen Normandie. Service commun de la documentation. Section Lettres-Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : XA5868

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.ROUEN.LET.1989
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mf 6161
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.