Etude d'un appareil pour la numeration automatique de salmonelles marquees selon la technique d'immunofluorescence indirecte

par JEAN MICHEL LE BARS

Thèse de doctorat en Traitement du signal et télécommunications

Sous la direction de Pierre Brun.

Soutenue en 1989

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette these a pour objet l'etude de systemes optique et electronique en vue d'automatiser la numeration de salmonelles. Les salmonelles sont marquees par un fluorochrome (isothiocyanate de fluoresceine) selon la technique biologique d'immunofluorescence indirecte. Ce memoire comprend une etude et des essais sur la faisabilite de detection et de numeration dans un flux de liquide. Les particules etant eclairees par un faisceau laser a argon. Afin d'ameliorer les connaissances sur le marquage des microorganismes, une partie de ce travail est consacree a la mesure de la fluorescence des salmonelles (ex. : repartition sur une population de la quantite de molecules de fluorochrome fixees sur chaque bacterie). La derniere partie decrit un systeme de numeration developpe au laboratoire. Ce systeme reforme une image video d'une surface du filtre nuclepore balayee par un faisceau laser


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (167 f.)
  • Annexes : 23 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 1989/119
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.