Cultures de fibrolastes en matrices tridimensionnelles de collagene et de fibrine : etudes biologiques et metaboliques

par Philippe Gillery

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jacques-Paul Borel.

Soutenue en 1989

à Reims .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Des fibroblastes de derme humain ont ete cultives dans trois types de matrices tridimensionnelles ou lattis: lattis de collagene (retractibles) et lattis de fibrine (retractibles ou non retractibles). Les fibroblastes font retracter les lattis de collagene et de fibrine. L'intensite de la retraction, independante de la nature de la proteine servant de support et de sa degradation, varie avec le nombre de cellules ensemencees, la concentration de serum de veau et la synthesse de glycoproteines pour les cellules et l'apport de facteurs macromoleculaires seriques (fibronectine) sont necessaires. Les fibroblastes cultives en lattis retractibles secretent moins de proteine et de collagene. Les fibroblastes provenant de derme de patients sclerodermiques retractent les lattis plus vite et plus intensement que les fibroblastes de sujets normaux, parallelement a une synthese augmentee de macromolecules du tissu conjonctif


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 322 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Bibliothèque Moulin de la Housse.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.