Emission d'ions secondaires des alliages argent-magnesium

par Jean-Laurent Bernard

Thèse de doctorat en Sciences appliquées. Physique

Sous la direction de Jean-François Hennequin.

Soutenue en 1989

à Paris 13 .


  • Résumé

    Deux mécanismes d'ionisation sont connus pour contribuer à l'émission intrinséque d'ions secondaires des métaux légers: le processus d'excitation à la surface, ou un électron transite par effet tunnel entre l'atome ejecté et la cible, conduit à l'ionisation simple de tous les élements; le processus collisionnel ou l'atome excité avec un trou électronique interne ejecte hors de la cible se deexcite par effet auger, est caracterisé par l'existence d'ions multicharges. Le bombardement par des ions de gaz rare en ultra-vide d'alliages constitués d'un élement léger et d'un élement lourd permet d'identifier ces processus et d'évaluer leur contribution respective, a énergie donnée; à partir de la dépendance en concentration des intensités d'emission. L'étude experimentale des alliages ag-mg a permis de verifier ces théories: les ions ag#+ sont formés par un seul mecanisme d'excitation à la surface, les ions mg#2#+ sont formes par un seul mécanisme collisionnel. Dans le cas de l'émission des ions mg#+ du magnésium pur, la contribution du mécanisme collisionnel est prépondérante des basses énergies et s'accentue avec l'énergie, alors que ce mécanisme n'intervient appréciablement qu'aux energies supérieures à 50 ev dans l'emission des ions al+ de l'aluminium pur


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (138 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 135

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1989 022
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.