L'ésotérisme chrétien en France, de 1848 à 1914

par Jean-Pierre Laurant

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Émile Poulat.


  • Résumé

    Les mots esoterisme et occultisme sont apparus en francais dans les annees 1840, autour de pierre leroux, des premiers socialistes et dans les milieux maconniques pour combler le fosse qui allait croissant entre la science et la religion. L'echec de la tentative de science catholique invitait a faire entrer dans le cadre de systemes nouveaux les efforts pour retrouver l'unite de la connaissance. Ces courants, lies tout d'abord aux idees prophetiques du debut du siecle, se referant a une pseudo kabbale ou a d'hypothetiques gnoses, s'epanouirent a l'occasion des remises en cause de la revolution de 1848 et connurent de nouveaux succes entre 1880 et 1900 avant de se diluer dans les preoccupations de l'avant-guerre. Ils demeurerent, en tout etat de cause, paralleles au discours religieux.

  • Titre traduit

    Christian esoterism in France from 1848 to 1914


  • Résumé

    Esoterism and occultism appeared in the french language around 1840 with pierre leroux, the first socialists and masonics authors both, to fill up the ditch increasing between science and religion. After the check of a new christian science, new systems only seemed able to manage the reconcilement. The revolutions of 1848 assisted these ideas connected with prophecy, kabbala and gnosticism; their success increased between 1880 and 1900. Anyway, occultism and esoterism remained in the religious estate like a parallel speech.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (389 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 302-342. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.