Photodissociation moléculaire en champ laser intense

par Xin He et Osman Atabek

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Annick Giusti-Suzor.

Soutenue en 1989

à Paris 11 .


  • Résumé

    Dans cette thèse, nous étudions les effets non-linéaires dans le processus de dissociation par un laser intense, en fonction de l'intensité du champ électromagnétique. Nous montrons que les équations couplées de la théorie quantique des collisions, incluant les processus multi photoniques d'absorption et d'émission décrits par le ha miltonien de Floquet indépendant du temps, permettent un traitement non-perturbait de la photodissociation en champ fort. Le formalisme est applique à l'ion h2+, restreint a son état fondamental et au premier état excite, dissociatif. Les effets non-linéaires apparaissent vers 1011 w/cm2, intensité laser aisément atteinte de nos jours. Nous discutons la validité de représentations adiabatiques et semi-adiabatiques par les voies habillées par le champ, et l'effet de la rotation moléculaire sur les propriétés de saturation et d'alignement des molécules. Finalement, on donne des prédictions quantitatives pour le processus de dissociation au-dessus du seuil, produisant des rapides qui devraient pouvoir être observes expérimentalement

  • Titre traduit

    Molecular photodissociation in intense laser fields


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (87 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 83-87

Où se trouve cette thèse ?