Aspects de la résistance chez Lycopersicon esculentum Mill. Et Capsicum annuum L. Vis-à-vis du genre Méloidogyne Goeldi (Nématoda : Tylenchida)

par Horacio Jarquin-Barberena

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de Antoine Dalmasso.

Soutenue en 1989

à Paris 11 .


  • Résumé

    Virulence acquise du nématode Meloidogyne incognita vis-à-vis le gène Mi de la tomate. Quatre lignées du nématode à galles H. Incognita ont été analysées pour leur virulence vis-à-vis du gene Mi de la tomate. Une lignée qui a été trouvée virulente dans la nature a servi comme témoin de virulence. Deux autres, obtenues à partir d'une quatrième population avirulente, ont été élévées pendant 12 et 21 générations consécutives sur la variété résistante Piersol. Une évaluation de la pénétration des larves dans les racines, du nombre de pontes et du nombre d'œufs par ponte produits à chaque génération dans la variété résistante Piersol, montre une augmentation des individus virulents en dépit d'une reproduction par parthénogenese obligatoire propre à cette espèce de nématode. Des différences dans la fécondité ont été observées entre ces lignées et dans le cas de la virulence acquise au cours des générations. La virulence, appréciée sur la variété résistante Piersol, reste stable après 12 générations sur la variété hôte Saint Pierre. Évaluation de la résistance du poivron (Capsicum annuum) L. Vis-à-vis des nématodes Meloidogyne SPP. Une analyse précise de la résistance de 4 variétés de poivron (PM 217, PM 687, PM 702 et YOLO NR), porteuses des gènes Me et N, a été réalisée vis-à-vis de 7 lignées de Heloidogyne spp. De différentes origines. Ces variétés de poivron ont montré une bonne résistance et PM 702 une résistance totale. Cette résistance présente de faibles variations selon la température : elle diminue au-dessus de 30 - 32°C chez PM 217 et au contraire, augmente dans le cas de PM 687 et YOLO NR. La variété PM 702 maintient sa résistance à cette température. Les variations dans la réponse des variétés pourraient suggérer des mécanismes de résistance différents. Utilisant ce même matériel, la localisation d'un gène de résistance (Me1) à M. Arenaria a été possible par l'étude de la disjonction en F2 du croisement d'un poivron résistant (PM 217) et d'un trisomique de la variété hôte Doux des Landes.

  • Titre traduit

    Aspects in the resistance of Lycopersicon esculentum Mill. And Capsicum annuum L. Against the meloidogyne Goeldi (Nématoda : Tylenchida)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (121 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 109-121

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1989)363
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-035638
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.