Double photoionisation de quelques atomes et molécules simples à l'aide du rayonnement synchrotron

par Pascal Lablanquie

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Alberto Beswick.

Soutenue en 1989

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Nous présentons ici un travail expérimental sur la double photoionisation par impact photonique, il a été réalisé au laboratoire LURE avec comme source de photons le rayonnement synchrotron d'ACO, monochromatisé dans la plage 30-500eV. La caractérisation des événements de double ionisation a été faite à l'aide d'un dispositif expérimental permettant l'analyse en énergie cinétique et en masse des fragments créés, et reposant sur des techniques de coïncidence. On envisage d'abord la région de valence où le photon incident ne peut atteindre que les électrons de la couche de valence. La double ionisation ne peut s'y expliquer que par l'importance des corrélations électroniques. Ceci est à opposer à la région des couches internes où un mécanisme d'éjection séquentielle des électrons (effet Auger) domine. On s'attache d'abord à décrire l'intensité globale du phénomène de double ionisation, et à montrer comment il éclaire les processus de corrélation électronique; un parallèle est fait avec la création d'états satellites dans la simple ionisation. On montre ensuite, sur l'exemple des atomes Ne, Ar et Kr que l'ionisation double peut être directe ou résonnante; c'est l'extension à un double continuum de la notion d'autoionisation, présente dans la simple ionisation. La partie suivante traite de la région du seuil de double ionisation; nos résultats sur He et Ar sont confrontés avec les prédictions de la théorie de Wannier. Puis, les propriétés spécifiques de la double photo ionisation moléculaire sont passées en revue; on insiste particulièrement sur la stabilité et les mécanismes de dissociation des ions AB²⁺ doublement chargés, en prenant l'exemple de CO. Pour terminer, on montre l'efficacité de la double ionisation amenée par excitation en couche interne. Le mécanisme de ce processus est détaillé sur l'exemple du Krypton; sa conséquence sur les voies de dissociation des ions moléculaires est examinée dans CO et CH₃Br.

  • Titre traduit

    Double photoionization of selected atomes and molecules using synchrotron radiation


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (274 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 264-269

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1989)348
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-035623
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.