Synthèse bioprogrammée de pesticides hydrosolublesChimie organique en phase aqueuse

par Elsa Meyer

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de André Lubineau.

Soutenue en 1989

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    La première partie porte sur la chimie des sucres. Nous avons essayé de rendre systémiques trois herbicides dont l'activité est connue, et qui sont déjà très couramment utilisés, en les accrochant sur divers sucres. Ces sucres devaient avoir la propriété d'être parfaitement reconnus par le transporteur de saccharose, forme principale sous laquelle le carbone est véhiculé dans la plante. Nous avons ainsi réalisé la synthèse d'une trentaine de dérivés qui ont été fournis au centre de recherche Rhône-Poulenc Agrochimie à Lyon. La seconde partie porte sur la synthèse organique en phase aqueuse. La réaction de Diels et Alder est accélérée de manière significative lorsque l'on remplace les solvants organiques usuels par l'eau. Cette augmentation de vitesse et le gain de stéréosélectivité, obtenu parallèlement sont les conséquences de l'existence d'un contrôle entropique de la réaction dû à l'eau, couramment appelé l'effet hydrophobe. Nous avons étudié les conséquences de cet effet sur d'autres réactions importantes de la chimie organique : la réaction d’aldolisation entre un éther d'énol silylé et divers aldéhydes d'une part, où l'eau apporte une réactivité et une sélectivité tout à fait nouvelle, et la réaction d'allylation d'aldéhydes à partir de crotylstannanes. Dans ce dernier cas, si l'eau n'apporte que peu de modifications, le méthanol s'est révélé très étonnant. La réaction est stéréoconvergente, on obtient le même pourcentage d'alcool homoallylique, quelle que soit la géométrie du crotylstannane de départ.

  • Titre traduit

    Synthesis of water-soluble weed-killers


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (134 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 101-102 et 133-134

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1989)332
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-035607
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.