Géochimie et paléohydrologie des bassins lacustres du Nord-Ouest saharien : programme Palhydaf, site 2

par Élisabeth Gibert-Brunet (Gibert)

Thèse de doctorat en Terre, Océan, Espace

Sous la direction de Jean-Charles Fontes.

Soutenue en 1989

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Intégrée dans le cadre du programme Palhydaf (PALéoHYDrologie en Afrique), l’étude des dépôts lacustres dans le Sahara algérien a pour but la reconstitution fine des environnements continentaux au cours du Pléistocène supérieur et de l'Holocène. L’approche analytique pluridisciplinaire des échantillons prélevés sur des coupes à l'affleurement ou pour un sondage, a fait intervenir les méthodes de sédimentologie, de géochimie (analyses des éléments en trace sur biomarqueurs) et isotopiques (carbone-13 et oxygène-18 sur carbonates inorganiques et biogéniques). La chronologie des événements hydrologiques a été établie par deux méthodes, radiocarbone et U/Th. Pour les âges relativement anciens du Pléistocène supérieur, seule la cohérence de ces deux méthodes assure la représentativité de la chronologie. Pour le Pléistocène moyen, la présence de deux phases humides vers 150 et 110 ka, remet en question l'existence du dernier épisode humide du Pléistocene supérieur précédemment considéré comme centré sur 30 ka et qui serait donc beaucoup plus ancien. La mise en évidence d'une brève phase humide vers 13 ka B. P. Sur l'Atlas saharien liée à des advections d'air polaire, est un des résultats essentiels de ce travail. Cette phase paraît être synchrone de la reprise de la mousson. Sur la marge sud du Sahara et serait relier au premier palier de la déglaciation dans l'Afrique Nord.

  • Titre traduit

    Geochemistry and paleohydrology from lacustrine basins in North Western Sahara : Palhydaf program, site 2


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (211 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 197-210

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1989)311
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T PAR11 1989 GIB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-035585
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.