Étude de la diffusion quasi-élastique d'électrons sur un noyau lourd ²º⁸Pb : séparation transverse-longitudinale de la section efficace inclusive (e, e')

par Amina Zghiche

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Joseph Morgenstern.

Soutenue en 1989

à Paris 11 .


  • Résumé

    Cette thèse présente les résultats de l'étude des sections efficaces de diffusion profondément inélastique d'électrons sur le noyau ²º⁸Pb. Cette mesure a été effectuée pour des énergies incidentes variant de 140 à 645 MeV pour les angles de diffusion suivants: 35, 60 ,75 ,90 et 143 degrés. La région quasi-élastique a été couverte entièrement par cette mesure. Nous avons séparé la section efficace en deux fonctions de structure transverse et longitudinale par la méthode du diagramme de Rosenbluth en la déconvoluant des effets radiatifs et des effets de distorsion coulombienne, dans la région de moment transféré effectif entre 300 et 650 MeV/c et d'énergie transférée atteignant 350 MeV. La fonction de réponse transverse montre un désaccord avec les prédictions des modèles à particules indépendantes. La contribution des courants d'échange et de l'électroproduction des pions n'a pas été estimée dans le cas du ²º⁸Pb, mais pourrait constituer une explication probable du désaccord observé, puisque les précédentes estimations de ces processus pour les noyaux plus légers ont conduit à un accord avec les résultats expérimentaux. La fonction de réponse longitudinale est aussi en désaccord avec l'estimation des modèles classiques. L'explication de la réduction de la réponse longitudinale en termes de corrélations nucléon-nucléon à l'intérieur du noyau n'est pas satisfaisante puisque l'intensité est uniquement repoussée vers les valeurs élevées de l'énergie transférée, et la règle de somme coulombienne qui en résulte (intégrale du pic quasi-élastique) surestime toujours les valeurs expérimentales. Les corrélations particule-trou calculées dans le cadre de l'Approximation de la Phase Aléatoire ne reproduisent pas non-plus la mesure. Alors que, la modification des propriétés du nucléon lorsqu'il se trouve à l'intérieur du noyau pourrait expliquer le résultat de notre expérience.

  • Titre traduit

    Quasi-elastic electron scattering on a heavy nucleus study, ²º⁸Pb : transverse-longitudinal separation of the (e, e') inclusive cross section


  • Résumé

    This thesis presents the results of the deep inelastic scattering cross section study on ²º⁸Pb. The measurement of these cross sections has been performed from 140 MeV to 645 MeV incident energy for these five values of the scattering angle : 35, 60, 75, 90 and 143 degrees. The quasi-elastic region has been entirely recovered by this measurement. We have performed the separation of the measured cross section in one longitudinal and one transverse structure functions with the Rosenbluth Diagram method after performing radiative corrections and corrections from the coulomb distortion effects, between 300 and 650 MeV/c for the effective momentum transfer and up to 350 MeV for the energy transfer. The transverse response function shows a disagreement with the independent particle models predictions. The contribution of the exchange currents and the pion electroproduction processes have not been estimated for ²º⁸Pb, but will make an explanation for the observed disagreement. The estimation of these processes for lighter nuclei has shown an agreement with the experimental results. The longitudinal response function disagrees also with classical models predictions. The explanation of the longitudinal response reduction in terms of nucleon-nucleon correlations is not satisfying since the strength is only pushed towards higher values of the energy transfer, and the resulting coulomb sum rule (integration over the quasi-elastic peak) still overestimating the experimental values. The particle-hole correlations in the Random Phase Approximation framework, do not improve the disagreement with the experiment. While the modification of the nucleon properties in the nuclear medium would be one better explanation of the result of our experiment.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (201 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. [199]-201

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1989)285
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-035560
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.