Contribution à l'étude des relations Pea Seed borne Mosaic Virus-pois : effet dépressif, transmision, résistance pour une analyse critique des méthodes de lutte

par Ravinder Kumar Khetarpal

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de Yves Maury.

Soutenue en 1989

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté des Sciences d'Orsay (Essonne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    Le Pea Seed borne Mosaic Virus (PSbMV) est un potyvirus du pois transmissible par la graine et par les pucerons. Il a été détecté dans la plupart des zones de culture du pois mais son importance a été quelquefois sous-estimée en raison de l'absence de symptômes caractéristiques au champ. Pour cette raison, il était important d’obtenir quelque information relative à l'effet de ce virus sur le rendement du pois protéagineux. Un autre objectif de ce travail était de mieux connaître la transmission du PSbMV en vue d'une lutte à court terme et étudier les résistances et pathotypes pour des programmes de lutte à plus long terme. Les symptômes produits par les souches locales, PSbMV-Sv, varient avec la température. Au champ, l'infection précoce provoque un retard de maturité d'environ cinq semaines. Les graines récoltées à maturité sur les plantes infectées sont moins grosses, ce qui conduit à une perte moyenne en poids de seize pour cent. Parmi ces graines, celles de petit calibre transmettent le PSbMV-Sv avec une fréquence supérieure. Le taux variétal de transmission varie de moins de un à environ douze pour cent suivant les conditions climatiques et le cultivar. Ce résultat concerne les souches agressives du PSbMV : en effet la transmission par la graine s'est révélée bimodale, une souche faible non détectée dans les embryons apparaissant à haute fréquence après un délai de cinq semaines. Un nouveau pathotype, PSbMV-Pi, a été identifié à partir d'une lignée de pois indienne. Son taux de multiplication sur les lignées de pois possédant le gène sbm 1 est faible. Une souche locale de ce pathotype a aussi pu être sélectionnée ; elle se distingue de la souche indienne par les symptômes sur des lignées différentielles. Le gène sbm 1, retrouvé dans quatre lignées de la collection indienne, confère toutefois une bonne protection au champ sous forte pression d'inoculum. En dehors des pucerons, l'acarien Terranychus urticae Koch paraît transmettre le PSbMV.

  • Titre traduit

    Contribution to the study of the relations between the Pea Seed borne Mosaic Virus and the pea : depressive effect, transmission, resistance for a critical analysis of control methods


  • Résumé

    Pea seed borne mosaic virus (PSbMV) is a seed and aphid transmitted potyvirus of pea. It has a wide geographical distribution but it is often neglected due to lack of clear-cut symptoms of the disease in the field. Studies were therefore carried out to determine the effect of PSbMV on field peas; certain aspects of seed transmission and resistance were then analysed to critically evaluate the control strategies. The symptoms induced by the local strain PSbMV-Sv were highly dependent on temperature conditions. In the field the early inoculated pea plants exhibited a delay of 4-5 weeks for maturation. Seeds harvested at maturity from the infected plants were smaller in diameter leading to a 16% reduction in seed weight. The smaller seeds had a significantly higher seed transmission rate than the larger ones. The varietal incidence of transmission of PSbMV-Sv through seeds varied from less than one to around twelve percent in two consecutive years depending on the cultivar. In fact a bimodal seed transmission was observed, as a part from normal seed transmission, a latent strain of PSbMV, transmitted through seeds in a high frequency, was also detected in 5 week old seedlings. This strain was undetectable by ELISA in 2 week old seedlings and also in the embryos and had a very slow rate of multiplication. Besides, a new virulent pathotype, PSbMV-Pi, was identified on an Indian pea line which was found for the first time to partially overcome the monogenically recessive resistant gene sbm 1. This pathotype had a reduced multiplication on sbm 1 lines but could be easily distinguished from the local strains of the virus by its reaction on a set of 'strain differentiais'. Another strain of the same pathotype PSbMV-Pv was identified from the local isolates. The sbm 1 gene re-discovered in four Indian pea lines had a promising performance even under a heavy inoculum pressure of PSbMV in the field. The mite Tetranychus urticae Koch was found for the first time to transmit PSbMV from infected to healthy pea plants in the glasshouse.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (116 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 80

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1989)279
  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-035554
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.