Étude de la lyse et de la dégradation du peptidoglycane de Escherichia coli, induites par les aminosides et les quinolones

par Sophie Vincent

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de Laurent Gutmann.

Soutenue en 1989

à Paris 11 .


  • Résumé

    Ce travail a pour objet la lyse d'Escherichia coli induite par des antibiotiques bactéricides inhibiteurs de la synthèse protéique (aminosides) ou de la synthèse de l'ADN (quinolones). La lyse induite par les aminosides bactéricides s'accompagne d'une dégradation du peptidoglycane, produite par des autolysines, comme en témoigne l'analyse par CLHP de cette structure. Par ailleurs, nous avons mis en évidence, par cette même technique, des modifications du peptidoglycane, provoquées par des antibiotiques bactériostatiques inhibiteurs de la synthèse proteique. Les aminosides bactéricides induisent aussi de légères altérations au niveau des membranes externe et interne. Un modèle, regroupant tous les résultats a été proposé, afin d'expliquer cet effet lytique. L'étude d'un mutant, tolérant à l'effet lytique de ces antibiotiques, a permis de mettre en évidence des altérations structurales de la membrane externe (diminution d'une porine, et raccourcissement du LPS), et de la membrane interne (dimibution de la PLP 4). Cette étude a pemis de compléter le modèle exposé. Dans la dernière partie, la lyse induite par les quinolones, utilisées à faible concentration, a été étudiée. Cette lyse fait suite à une phase de filamentation, et nécessite une synthèse protéique active. Les quinolones entraînent des modifications de la structure du peptidoglycane, observées par CLHP, témoignant de la mise en jeu d'autolysines. Un modèle a été proposé afin d'expliquer comment des inhibiteurs de la synthèse de l'ADN pouvaient induire un effet lytique.

  • Titre traduit

    Lysis of Escherichia coli, induced by aminoglycosides and quinolones


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (184 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f.172-180

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 0g ORSAY(1989)98
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-035375
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.