Le mouvement migratoire dans la Grèce de l'après-guerre : antécédents migratoires, mécanismes "libérateurs" et conditions permissives au départ durant les années cinquante soixante-dix

par Vyron Kotzamánis

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Michel Sivignon.

Soutenue en 1989

à Paris 10 .


  • Résumé

    L’objet de cette recherche est l'étude du mouvement d'émigration grecque durant l'après-guerre, des mécanismes qui furent à l’ origine de sa genèse-explosion et leur jeu différentiel à travers le temps et l'espace. Toutefois une longue référence est faite aux mouvements antérieurs XIX-début XX siècle. Jugée nécessaire pour mieux cerner la profondeur historique des courants migratoires contemporains 1950-1977. Cette étude est donc composée des quatre parties: dans la première sont traitées les mouvements migratoires et les déplacements des grecs du XVII au début du XX siècle. Dans la seconde, on étudie l'intensité des flux migratoires grecs des années '50-'70, leur place au sein des migrations méditerranéennes et la structure démo-socio-professionnelle des migrants leurs origines. Dans la troisième sont examinés les mécanismes de la libération de la force de travail et les conditions de l'émergence d'une surpopulation relative en rapport avec l'évolution des rapports sociaux globaux (voir conditions de reproduction de la force de travail du processus us originel de production aussi bien dans les sphères soumis "réellement" que "formellement" au capital), tout en tenant compte de quelques spécificités de la formation sociale donnée (refugies micrasiatiques, réforme agraire, guerre mondiale-résistance-guerre civile). Dans la quatrième sont mis en relief quelques facteurs importants infléchissant l'intensité-orientation des flux et les assises régionales du mouvement; sont alors traites tour à tour la complémentarité entre émigration, migrations internes et emploi maritime, le rôle des législations étrangères et l'impact des interventions de l'administration hellénique en liaison avec le poids de filières et circuits migratoires ainsi que les mécanismes de la reproduction autonomisation relative du mouvement des départs.

  • Titre traduit

    The migration movement in post-war greece (previous migrations, "liberating" mechanisms and conditions enabling departur es, from the 50's to the 70's)


  • Résumé

    The object of this research is the study of the emigration movements during the post-war period, the mechanisms which originated its genesis explosion and their differential interaction through time and space. However, a long reference is made to previous movements (19th century-beginning of the 20th) in order to grasp the history of contemporary migrati on flows (1950-1975). Therefore this study is made up of 4 parts: the first part examines the migration movements of the greeks from the 17th cent. To the beginning of the 20th. In the second one, we study: (a) the intensity of greek emigrant's flows from the 50's to the 70's; (b) their position within mediterranean migrations and (c) the emigrant's demographic, sociologic and professional structure as well as their origins. In the third part, we examine the mechanism s of the liberation of the labour force and the conditions of the emergence of a relative operpopulation. In the 5th part, some important factors are brought out. These have an impact upon the intensity and orientation of the flows as well as the local origins of the movements. We, successively, examine the complementarity between emigration, inner migrations and maritime employment.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (650, [ca100] f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 606-650. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T89PA10064
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : W-163-2
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : W-163-3
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.