Micromoustérien : les idées et les pierres : Asprocholiko, Grèce et le problème des industries microlithiques du Moustérien

par Evangelos Papaconstantinou

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Jacques Texier.

Soutenue en 1989

à Paris 10 .


  • Résumé

    Culture (le facies micromoustérien) et évolution technique (microlithiqation) ont constitué la base des hypothèses employées pour expliquer la présence des industries microlithiques au cours du paléolithique moyen. L'auteur démontre le mal-fonde de ces hypothèses par une approche technologique des industries lithiques d'Asprochaliko (abri grec) et par des analyses portant sur nombre de concepts temporels (diachronie, évolution, tendance, chronologie. . . ) Et sur l'utilité d'une classification culturelle fondée sur le caractère "micro". Les contraintes des matières premières et les intentions techniques ont constitué la base des arguments. Apres avoir décode la "méthode de taille d'Asprochaliko" (qui produisait de manière prédéterminée un type d'éclat que l'on qualifie d'habitude "pointe pseudo-Levallois") et après avoir été fonde sur des notions de chaine opératoire, l'auteur a soutenu qu'il ne suffit pas de distinguer l'intentionnel de l'impose afin de procéder a des regroupements culturels. Similarités et différences sur le plan des procèdes, avec lesquels on réalise les intentions techniques données, sont beaucoup plus importantes. Ayant effectué une série d'approches comparatives, il conclue que le micromousterien a été une construction hétérogène, fondée sur des parentes approchant ce qu'il qualifie de "marqueurs industriels", alors qu'aucune parente sur le plan des "marqueurs culturels" n'a été observée.

  • Titre traduit

    Micromousterian : ideas and stones Asprochaliko, Greece and the problem of the mousterian microlithic industries


  • Résumé

    Culture (the micromousterian facies) and technical evolution (microlithisation) had formed the base of the hypothesis used in order to explain the presence of microlithic industries during the middle Paleolithic. The author demonstrates the inconvenient of these hypothesis by means of a technological analysis of the Asprochaliko (greek rock-shelter) lithic industries and by means of analysis focusing on various temporal concepts (diachrony, evolution chronology. . . ) And on the utility the character "micro" might have for a cultural classification. Raw-material constraints and technical intentions constitue the base of the discussion. Having decode the "asprochaliko method of flaking" (which was producing predeterminated flakes, looking like the pseudo-levallois points) and having use notions of "chaine operatoire", he claims that in order to make cultural rearrangements one has to do more than just distinguish intention from constraint : similarities and differences in the level of process, by which one accomplishes given technical intentions, are far more important. After a number of comparisons, he concludes that the micromousterian was an heterogeneous construction, based on a kind of affinities which could be qualified as of the "industrial marker" type, whereas no affinities at the level of "cultural markers" were observed.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (246, 194 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 221-241. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T89PA10061
  • Bibliothèque : Musée de l'homme. Bibliothèque spécialisée.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : GN 830.92 .E6 .Asprochaliko

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 545
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.