Corneille et la dramaturgie espagnole

par LILIANE PICCIOLA SEDOU

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Roger Zuber.

Soutenue en 1989

à Paris 10 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail n'est pas consacre a l'etude des sources de l'oeuvre de corneille mais a celle des effets produits par la connaissance genereuse de la dramaturgie espagnole sur la conception globale de nombreuses pieces et pas seulement sur les imitations. Corneille ne s'est pas limite a des emprunts textuels, il a effectue des transpositions qui revelent une reelle comprehension de la dramaturgie espagnole. Cette comprehension est d'autant plus profonde qu'il lui est arrive de decouvrir une comedia (d'alarcon) confirmant ses propres recherches sur la comedie aristocratique et que son attitude a l'egard des doctes, du public et du phenomene theatral rappelle la combativite des poetes espagnols. On s'est efforce de determiner quels procedes dramatiques corneille a empruntes a la comedia, quels equivalents il a trouves a ceux qui n'etaient pas compatibles avec la sensibilite de son public pour ne pas renoncer a l'experimentation de formes nouvelles. On a etudie, toujours a la lumiere de la pratique espagnole, la diversite des traitements reserves a l'histoire et l'audace des tentatives effectuees dans des domaines etrangers a la pratique francaise comme la tragedie sacree et la tragedie philosophique ou necessitant une remise a neuf en vue de la prepresentation comme la tragedie d'horreur. Ces approches ont permis de decouvrir que la comedia, moins anti-aristotelicienne qu'il ne parait (la penetration cornelienne ne s'y est pas trompee) a constamment servi de tremplin a l'inspiration dramaturgique de corneille.


  • Résumé

    The purpose is not a study of sources of the cornelian plays but a stu dy of the effects the cornelian open-hearted knowledge of spanish playwriting had, not only on the invention of several plays whose plot was evidently taken from comedias, but of many other plays. To be sure that corneille often used the same story and words we may find in such a spanish play, it's more interesting that he was able to practise transpositions showing how relevantly he entered upon spanish playwriting in the xviith century. Moreover, he discovered that alarcon's verdad sospechosa confirmed his own hypotesis about aristocratic comedy, and the cornelian behaviour towards scholars, audience and scenic phenomonenon looks like the spanish playwrights'behaviour. We give precise details about what dramatic processes corneille took from comedia and what equivalents he chose when these processes disagreed with french audience in order not to throw the experiments in new forms up. Spanish practice enlightens how variously corneille wrote historic plays and how audacious were his attemps to compose hagiographical or philosophical tragedies and to make horror acceptable in french performances. So we learned that comedia, whose conflicts with aristotelian precepts are not so furious as they look, was steadily used for a spring-board by the french playwright.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2002 par G. Narr à Tübingen

Corneille et la dramaturgie espagnole


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2002 par G. Narr à Tübingen

Informations

  • Sous le titre : Corneille et la dramaturgie espagnole
  • Dans la collection : Biblio 17 , 128 , 1434-6397
  • Détails : 1 vol. (505 p.)
  • ISBN : 3-8233-5540-6
  • Annexes : Bibliogr. p. 485-505
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.