Induction de la reponse immunitaire aux plasmodium et mecanismes effecteurs de l'immunite : etude dans le modele d'infection experimentale de la souris par plasmodium chabaudi

par Pierre Falanga

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Luiz Pereira da Silva.

Soutenue en 1989

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans le modele experimental d'infection de la souris balb/c par plasmodium chabaudi, nous avons analyse le developpement de la reponse immunitaire protectrice, les effecteurs de l'immunite et les modifications de l'homeostasie du systeme immunitaire induites par l'infection. Pour induire une reponse immunitaire protectrice, nous avons utilise plusieurs protocoles: une infection suivie d'une cure chimio-therapeutique, une immunisation avec des extraits de parasites erythrocytaires, prepares a differents stades de developpement, le transfert passif de serum immun, la transfusion de globules rouges normaux. Tous les animaux ont developpe une infection aigue apres injection de parasites. La reponse immunitaire protectrice definie par la capacite de controler la croissance des parasites est declenchee une fois que les reticulocytes infectes ont atteint un seuil de densite, suggerant qu'ils pourraient etre l'immunogene vaccinant. Aucune difference n'est observee entre les animaux qui guerissent de l'infection et ceux qui meurent. L'immunite est sterile et specifique de la souche. La capacite a neutraliser rapidement une dose d'epreuve diminue au cours du temps ; mais les animaux, apres une infection marginale, retrouvent rapidement cette capacite. Les anticorps igg jouent un role majeur dans la destruction des parasites en conjonction avec des cellules radio-resistantes, presentes egalement chez l'animal naif transfuse, probablement des macrophages residents. La qualite des igg immunes, definie par leur capacite chez l'animal transfuse a retarder la croissance parasitaire d'une dose d'epreuve, depend de plusieurs parametres: le temps ecoule entre la dose d'epreuve delivree au donneur immun et la collecte de son serum, le nombre de parasites utilises dans la dose d'epreuve delivree au donneur de serum immun. Une activation polyclonale tres forte est observee au cours d'une infection primaire. La distribution des isotypes est differente dans l'infection aigue ou les igm, ig2a et igg2b dominent et, chez l'animal protege, ou les igm et igg1 representent la majorite de la reponse. En conclusion, nos donnees soulignent la complexite des mecanismes, de la reponse immunitaire et, de la destruction des parasites du paludisme


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 206 P.
  • Annexes : 331 REF.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1989

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1989PA077267
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.