Autoanticorps naturels polyreactifs : analyse structurale

par ROBERTO BACCALA

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de STRATIS AVRAMEAS.

Soutenue en 1989

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Structure primaire et specificite fine de plusieurs autoanticorps naturels polyreactifs ont ete analysees par sequencage de l'adn complementaire, par des techniques immunoenzymatiques (elisa, immunoempreinte) et par microscopie electronique a ombrage rotatif. Les resultats ont montre que, (1) les autoanticorps naturels polyreactifs analyses sont codes par des genes germinaux sans mutations; ces memes genes (sans ou avec quelques mutations) codent aussi pour des anticorps induits par differents antigenes exogenes (arsonate, phenyloxazolone, etc. ); (2) la polyreactivite d'un anticorps semble etre due a la structure particuliere du site actif; en effet les differences structurales plus importantes entre des anticorps induits par le terpolymere synthetique gat (ayant activite anti-tubuline, actine et tnp, donc polyreactifs) et des anticorps induits par l'haptene alprenolol (monospecifiques) codes par les memes genes vh et vk et portant le meme isotype igg1, sont concentres dans les regions hypervariables; (3) la haute representation d'acides amines charges positivement dans les regions hypervariables, suggere que les forces electrostatiques pourraient jouer un role determinant dans certaines des reactions croisees observees


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 149 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1989
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.