Simulation numerique de cellules solaires mono et multi-jonction en alliages de materiaux amorphes

par DARIO CHELLO

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Pierre Baruch.

Soutenue en 1989

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Faughnan et crandall ont montre qu'il etait possible d'evaluer les caracteristiques i-v des cellules solaires p-i-n en a-si:h au moyen d'un seul parametre: le rapport entre la longueur de collecte et l'epaisseur de la couche intrinseque du dispositif. Ce modele simple peut etre utilise pour estimer la rentabilite et les limites des dispositifs mono et multi-jonction en alliages de materiaux amorphes. Cependant ce modele ne permet pas le calcul correct de la tension en circuit ouvert voc et donc du facteur de forme. Pour pallier cette carence on a utilise une loi empirique, formulee a partir de mesures effectuees sur des cellules en a-si:h, qui permet de relier la voc a l'eclairement. A l'aide d'un programme numerique on a donc optimise le dispositif mono et multi-jonction en fonction de l'epaisseur de la couche active et de la bande interdite du materiau. Les resultats obtenus donnent des indications sur les principaux parametres pour la fabrication de dispositifs tandem en alliages de materiaux amorphes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 69 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1989
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.