Contributions a l'activation et a la differentiation lymphocytaire b

par CATHERINE GRILLOT-COURVALIN

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Jean-Claude Brouet.

Soutenue en 1989

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'etude de modeles immunopathologiques a permis une meilleure comprehension de l'activation, de la proliferation et de la differenciation des lymphocytes b humains: a) un facteur suppresseur de la differenciation des cellules b est produit par un hybridome t etabli a partir des lymphocytes d'un malade atteint d'une hyperlymphocytose t8 et d'une hypogammaglobulinemie; b) un autoanticorps de type igm, isole a partir du serum de malades atteints du syndrome wiskott aldrich stimule une sous population de b a se differencier; c) l'etude des lymphocytes b de leucemie lymphoide chronique b permet de montrer que ces cellules sont a des stades d'activation variables, et les conditions de stimulation par anti-igm et/ou facteurs de croissance sont differentes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 43 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1989
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.